[Accueil] [Remonter] [forum médical lyonnais] [soirées] [FMC & EPP] [FPC] [journées] [prochaines formations] [vie de l'association] [téléchargement] [textes officiels] [AEU-FMC]

février 2000

horizontal rule

pathologie du cuir chevelu

horizontal rule

 

Sujet le cheveu dans tous ses états...
Date jeudi 17 février 2000
Horaire  20 h 30
Lieu amphithéâtre A3, faculté de médecine RTH Laënnec, rue Guillaume Paradin
Entrée    gratuite pour les adhérents
Intervenants   Danièle Barrut, service de dermatologie, hôpital de l'Antiquaille, Lyon


Alopécies & états pelliculaires


De nombreuses maladies dermatologiques ou générales ont une localisation sur le cuir chevelu et se traduisent cliniquement par une perte de cheveux : alopécie ou une desquamation exagérée du cuir chevelu aboutissant à un état pelliculaire plus ou moins important.

Nous ne développerons que la pathologie la plus courante :

1) ALOPÉCIES

L'examen de la chevelure et du cuir chevelu permet de distinguer plusieurs types d'alopécie : diffuse ou circonscrite, cicatricielle ou non, avec ou sans hyperséborrhée, état pelliculaire ou pustules.


a.- Alopécies circonscrites

Les causes des alopécies circonscrites et non cicatricielles sont le plus souvent : la pelade et les traumatismes. La classique alopécie en clairière de la syphilis secondaire est actuellement exceptionnelle.

Les alopécies circonscrites cicatricielles peuvent être secondaires à des infections : impétigo, zona, des maladies bulleuses : pemphigoïde cicatricielle, ou s'observent dans le Lupus érythémateux, généralement chronique et le lichen plan. Lorsqu'il n'existe aucun argument pour l'un ou l'autre diagnostic, on parle de Pseudo-pelade de Brocq.

Les alopécies en plaques squameuses sont fréquentes chez l'enfant, d'origine mycosique, les teignes, ou non : fausse teigne amiantacée. Certaines folliculites ou pustuloses peuvent être décalvantes.

b.- Alopécies diffuses

Ce sont les plus fréquentes:

bulletAlopécies androgénétiques s'observant aussi bien chez l'homme que chez la femme, en rapport avec une sensibilité exagérée des récepteurs du follicule pilo-sébacé aux androgènes. Leur aspect clinique est différent : respect d'une couronne temporo-occipitale chez l'homme, plus diffuse chez la femme.
Aucun bilan n'est nécessaire chez l'homme. Chez la femme, il est conseillé en cas de troubles des règles ou à plus forte raison de signes d'hyperandrogénie.
bulletEffluvium anagène des chimiothérapies.
bulletEffluvium télogène relevant de causes variées : post-partum, anomalie thyroïdienne, carences alimentaires, stress, intervention chirurgicale, maladie infectieuse ou systémique.
bulletPelade décalvante totale, de traitement très difficile.
Le trichogramme permet &éliminer les fausses alopécies : physiologiques, saisonnières, héréditaires non androgénétiques

c.- Les traitements de l'alopécie restent à découvrir même si un certain nombre de progrès ont été faits. Seuls le Propécia* et le minoxidil ont fait l'objet d'études contrôlées prouvant une efficacité réelle, mais modeste et uniquement suspensive.


2) ÉTATS PELLICULAIRES

Les trois affections les plus fréquemment en cause dans les états pelliculaires sont:

bulletle pityriasis simple , diffus, à squames sèches ou grasses, fréquent chez l'adulte jeune et l'adolescent
bulleta dermite séborrhéique affectant la ligne frontale antérieure et les régions rétro-auriculaires
bulletle psoriasis : à squames épaisses, de diagnostic difficile avec la dermite séborrhéique en l'absence d'autres lésions

Les traitements locaux utilisent des antifongiques actifs sur le Pityrosporon ovale, des dermocorticoïdes en lotion, et des préparations contenant de l'acide salicylique, de l'ichtyol, de l'huile de cade.

horizontal rule